Mercredi 10 janvier c’est le début des soldes sur Angers et ailleurs … 

…pendant ce temps là, les artisans et « faiseurs » locaux continuent leur activités de proximité, « Angers ma ville » fait le choix de les mettre à l’honneur dans son édition du 10 janvier, L’habit en roses a le plaisir d’en faire partie avec Fisbrain sérigraphie, broderie et fripes customisées et avec Matsha une spécialiste du « sweat » revisité.

Lauréates du prix « Alliance des Savoir-Faire »

L’actu des métiers d’art sur la newsletter de la Mission Pays de la Loire – Métiers d’Art
Newsletter mars 2017

Félicitations !
Prix Alliance des Savoir-Faire
Week-end des Métiers d’Art à Angers
A l’occasion du salon « Week-end des Métiers d’Art » du 24 au 26 février dernier aux Greniers Saint-Jean à Angers, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Région Pays de la Loire – Délégation Maine-et-Loire et la Mission « Pays de la Loire – Métiers d’Art » ont attribué le Prix « Alliance des Savoir-Faire » à Isabelle MUNOZ, spécialiste en teinture végétale, Martine PAULEAU, tisserande et Alice BEAUDOIN, maroquinière.
Toutes nos félicitations à ce savoir-faire collectif !


Coté teinture végétale, les écheveaux de coton et de chanvre sont teints à partir de différentes plantes du Maine Loire : gaude (réseda lutéola), racines de garance, fleurs de cosmos, fleurs de tanaisie, fanes de carottes, orties, galles de chêne. Des réserves ont été faite sur les écheveaux de coton (technique de l’ikat : de l’indonésien ikat, « attacher, nouer » est un procédé de teinture et de tissage dans lequel le dessin est créé en teignant d’abord le fil de trame, ou le fil de chaîne, à des intervalles précis, de sorte qu’au moment du tissage les éléments du dessin se créent)

Le tissu de métisse de Cholet (coton/lin) pour la doublure du sac est teint lui aux racines de garance pour un rouge profond.

Notre tisserande a réalisé un choix de points et d’association de couleurs jouant avec les réserves créées par l’ikat. L’ourdissage et le montage de la chaîne, puis l’enfilage point « croix de Malte » et enfin le tissage représente un total d’environ 15 h de travail.

Notre maroquinière a choisi un cuir de veau d’un colori caoba, un marron puissant et sombre qui viendra contraster avec les couleur de plantes ll a fallu près de 15 h à Alice pour le patronage, le test de la forme et le rendu du sac, la coupe du cuir, le parage et le montage tissu-cuir et doublure pour qu’on puisse enfin admirer notre sac à 6 mains.